P.V. de l'A.G. du 3 septembre 2004

constituante de l'association loi de 1901

Espéranto-en-Chalonnais

Le vendredi 3 septembre 2004, au domicile de Mr et Mme Lavarenne à Saint-Rémy, se sont réunies les personnes décidées à fonder une association pour promouvoir ensemble, à Saint-Rémy et plus largement en Chalonnais, l'enseignement et l'utilisation de l'Espéranto, langue de communication internationale équitable véhiculant une culture de compréhension et de respect réciproques par delà les différences entre les peuples et leurs cultures, non seulement au niveau international, mais par voie de conséquence aussi et surtout au niveau local entre concitoyens d'origines culturelles ou sociales différentes.

L'association ne nécessitant pas d'organisation très particulière, ses statuts sont rédigés au plus simple suivant le modèle courant fourni en préfecture. D'un commun accord, ses membres l'intitulent "Espéranto-en-Chalonnais" afin de mettre en évidence son objet principal et sa région d'activité, définissent en toute simplicité son but principal, et fixent son siège social à la mairie de Saint-Rémy, comme des discussions préalables avec Mr Jacob maire de Saint-Rémy, puis avec Mr Sordet son délégué aux associations, en ont montré l'intérêt pour disposer ainsi d'une adresse permanente évitant les tracas et frais de dépôt en préfecture des statuts modifiés à chaque changement de siège social s'il est lié au domicile d'un membre de l'association.

Les ressources financières de l'association seront constituées, en sus des cotisations de ses membres, dont le montant est fixé pour la première année à 10 euros, de reversements par l'association Université Populaire du Chalonnais d'une quote part sur les droits d'inscriptions au cours d'espéranto qu'y donne Christophe Lavarenne, de droits d'inscription à des cours d'espéranto donnés directement par l'association, d'éventuels bénéfices sur des prestations et manifestations organisées par l'association, et de subventions sollicitées auprès de la mairie de Saint-Rémy et du Conseil Général de Saône et Loire.

Pour les réunions et activités périodiques de l'association, la mairie ayant déjà attribué tous ses locaux disponibles aux associations établies, il est envisagé de solliciter celle du Comité de Jumelage de Saint-Rémy, dont les buts d'amitiés internationales ont une affinité certaine avec les nôtres (le président du Comité de Jumelage de la ville allemande d'Ottweiler jumelée avec Saint-Rémy est d'ailleurs espérantophone), et qui dispose de deux salles, principalement utilisées pour des cours de langues anglaise et allemande, et dont l'emploi du temps semble partageable.

Pour les manifestations occasionnelles, Jocelyne Monneret participera le 6 septembre à la réunion organisée par Mr Sordet pour attribuer les salles municipales en fonction des demandes des associations. Notre première manifestation prévue est de recevoir l'écrivain et chanteur russe espérantophone Mikael Bronstein lors de sa tournée en France début décembre, et une conférence est par ailleurs déjà décidée pour le 16 mars, organisée en collaboration avec l'Université Populaire du Chalonnais, animée par l'écrivain interprète traducteur suisse Claude Piron sur le thème "Le défi des langues : du gâchis au bon sens".

Des relations sont déjà établies et seront entretenues avec les associations espérantistes voisines de Paray-le-Monial, Quétigny et Dijon, ainsi qu'avec la fédération régionale Espéranto-Bourgogne-Franche-Comté et sa voisine Espéranto-Rhône-Alpes, la fédération nationale Espéranto-France, SAT-Amikaro et Europe-Démocratie-Espéranto.

Avant de se séparer, l'assemblée générale constituante élit au conseil d'administration de l'association : Joëlle Cunnac, Anne-Marie Ferrier-Robin, Christophe Lavarenne, Iwona Lavarenne, et Jocelyne Monneret, qui élisent à leur tour au bureau de l'association : président Christophe Lavarenne, secrétaire Jocelyne Monneret, et trésorière Anne-Marie Ferrier-Robin.